Anatomie
Dr. Bertrand Boutillier
Pr. Gérard Outrequin

Espace intercostal

Illustrations :


Les muscles intercostaux et l’espace intercostal


Définition - Situation

On regroupe sous cette dénomination tous les éléments situés dans le cadre ostéo-cartilagineux formé en haut et en bas par 2 cotes voisines et leurs cartilages, en arrière par la colonne vertébrale, en avant par le sternum. Seul les 6 premiers EIC sont donc de vrais EIC.

Cet espace mesure 2 cm de haut et est fermé par trois couches musculaires. Dans cet espace chemine le VAN intercostal. Il est doublé en dedans par le fascia endothoracique et est en rapport avec l’appareil respiratoire.

Limites

  • Supérieure et inférieure : cotes sus et sous-jacentes
  • Postérieure : colonne vertébrale
  • Antérieure : sternum
  • Externe : IC externe prolongé en avant par l’aponévrose interchondrale
  • Interne : IC intime et muscle sous costal, doublés par le fascia endothoracique

Contenu

  • Muscle IC externe : tendu entre le bord inférieur de la cote supérieure et la face supérieure de la cote inférieure, il occupe tout l’EIC depuis le rachis jusqu’au sternum, il est cependant fibreux entre les cartilages costaux (aponévrose interchondrale) Ses fibres sont obliques vers le bas, l’avant et le dedans. Il est doublé à sa face profonde par la membrane IC externe (épaississement de l’aponévrose profonde du muscle). Il est inspirateur accessoire.
  • Muscle IC interne : tendu entre la lèvre externe de la cote supérieure et la face supérieure de la cote inférieure. Il est compris entre les 2 autres IC et occupe les 2/3 antérieurs de l’EIC. Il est le seul dont les fibres musculaires vont jusqu’au sternum. Il est oblique vers l’avant, le bas et le dehors. Expirateur accessoire.
  • Muscle IC intime : tendu entre la lèvre interne de la cote supérieure et la face supérieure de la cote inférieure. Même orientation des fibres et même rôle que l’IC interne.
  • Il existe un petit muscle sous costal tendu en arrière dans le même plan que l’IC intime.
  • VAN intercostal : chemine à l’abri sous la gouttière costale de la cote supérieure, entre l’IC interne et l’IC intime.
    • Artère IC : née de la face postérieure de l’aorte thoracique (à chaque étage), passe en dessous du système veineux azygos. Il est aussi alimenté par l’artère thoracique en avant (suppléance). Nourrit les IC, les spinaux et la peau par des rameaux antérieurs, moyens et postérieurs perforants
    • Veine IC : au-dessus de l’artère , se draine dans le système veineux azygos. L’EIC est aussi drainé par les veines satellites de l’artère thoracique en avant (suppléance).
    • Nerf IC : sort du trou de conjugaison (branche antérieure du nerf rachidien). Se termine en avant par des rameaux perforants sensitifs pour la peau. Système orthosympathique envoi des rameaux communicants au nerf intercostal (sudation, dilatation des artérioles)

Clinique

  • 2 façons d’aborder le thorax :
    • thoracotomie : passer à travers l’EIC
    • sternotomie : section du sternum dans la longueur
  • Ponction pleurale : au bord supérieur de la côte
  • Fracture de côte :
    • section de l’artère IC : épanchement dans le thorax : hémothorax.
    • si air dans la plèvre : pneumothorax.
    • si pue dans la plèvre : pleurésie.
  • Zona IC (dû au nerf IC et à un virus neurotrope)
Hit-Parade