Anatomie
Dr. Bertrand Boutillier
Pr. Gérard Outrequin

Sites NA du mouvement volontaire

Commentaires Sites NA du mouvement volontaire

1 - Le point de départ de toute initiation motrice est l’Aire Motrice Supplémentaire (AMS), qui présente une somatotopie complète.
S’agissant d’un projet, il est probable que la prévision du mouvement parte des aires pré - frontales (9/10). Les relations entre ces aires et l’AMS sont connues. Les aires corticales 9 et 10 sont elles mêmes en relations réciproques avec le lobe limbique (hypothèse : source de l’impulsion motivante ?).
L’EEG a montré l’existence d’activités électriques corticales avant le déclenchement du mouvement apparent.
Les territoires moteurs corticaux qui répondent les premiers sont ceux de l’aire 6, ainsi que les aires associatives 5/7 du lobe pariétal qui correspondent aux informations spatiales du déroulement du mouvement (pathologie : hémi - négligence). Ces territoires possèdent des petites cellules pyramidales, dont le seuil de stimulation est plus bas que celui des grandes cellules de l’air 4.

2 - Ces voies motrices cortico - ponto - cérébelleuses décrivent une boucle récurrente, retournant au cortex au niveau de l’aire 4, recrutant ainsi les grandes cellules pyramidales de Betz, responsables de la motricité distale de précision. La grande voie pyramidale est alors constituée.
Elle traverse verticalement la capsule interne du cerveau, le tronc cérébral et, après décussation, ses faisceaux direct et croisé descendent dans la moelle. Ce long trajet présente donc plusieurs sites pathologiques potentiels.

3 - Les réglages tonico - posturaux supra - segmentaires sont assurés par les noyaux gris centraux (paléencéphale) et le paléo - cervelet, ainsi que par les voies extra - pyramidales provenant du tronc cérébral (principalement les faisceaux réticulo - spinaux (facilitants et inhibiteurs).
Les réglages tonico - posturaux segmentaires des agonistes/antagonistes (innervation réciproque) s’effectuent dans la corne ventrale de la substance grise de la moelle.

4 - Le réglage central de l’équilibre général est assuré par l’archéo - cérébellum (lobe flocculo - nodulaire) et les faisceaux vestibulo - spinaux.

Diapo précédente - Diapo suivante

Hit-Parade