Anatomie
Dr. Bertrand Boutillier
Pr. Gérard Outrequin

Innervation cardiaque

Elle est sous la dépendance de 2 systèmes : intrinsèque et extrinsèque. Le tissu myocardique se contracte de façon rythmique : c’est l’automatisme cardiaque sous la dépendance du système intrinsèque et soutenu par l’extrinsèque.

Le système intrinsèque

Il est formé par le tissu nodal ou système cardionecteur qui va permettre le transfert à partir des pôles que l’on appelle noeuds, de la contraction des parois du coeur.

Organisation du tissu nodal

  • 1er noeud : noeud sinusal (ou noeud de Keith et Flack) qui donne la fréquence de base (120/minute) sous contrôle du système extrinsèque. Il se trouve en situation sous endocardique au dessus du tubercule de Lower.
  • 2ième noeud : noeud auriculo ventriculaire (ou noeud d’Aschoff-Tavara) (70/minute) est lui aussi en situation sous endocardique.
  • Faisceau de His qui nait du noeud précédent et chemine dans le septum interventriculaire et se divise en 2 branches :
    • Droite qui suit la bandelette ansiforme de Poirier et qui a sa terminaison se divise en réseau sous endocardique dans les parois ventriculaires : réseau de Purkinje.
    • Gauche qui se divise en une dizaine de branches traversant la cloison interventriculaire regroupées en 2 faisceaux (ant et post) se terminant par un réseau de Purkinje.

Voies de conduction

La conduction entre le noeud sinusal et le noeud auriculo ventriculaire se fait à travers la paroi des oreillettes. On distingue cependant 3 voies de conduction privilégiées :

  • Voie de Thorel (antérieure).
  • Voie de Bachman (moyenne).
  • Voie de Wenckeback (postérieure).

Il existe des voies pathologiques comme le faisceau de Kent qui chinte le noeud auriculo ventriculaire et entraîne une tachycardie (2 contractions rapprochées du ventricule).

Pour la vascularisation des noeuds : cf. ci dessus.

Le système extrinsèque

L’innervation extrinsèque a 2 origines :

  • parasympathique : nerfs vagues droit et gauche (10ième paire de nerfs craniens)
    • nerf vague droit : en avant de la subclavière puis plonge progressivement pour se mettre en arrière de l’oesophage. Abandonne sous la subclavière le nerf laryngé inférieur (ou nerf récurent)
    • Nerf vague gauche : en avant de la crosse de l’aorte, abandonne en dessous du ligament artériel le nerf récurent. Plonge ensuite entre L’aorte et l’artère pulmonaire pour passer dans le médiastin postérieur (en avant de l’oesophage)
  • orthosympathique : chaîne orthosympathique latéro-vertébrale, plus latérale et profonde, elle relie les ganglions :
    • cervical supérieur
    • cervical moyen
    • cervico-thoracique ou stellaire

Il y a 3 nerfs cardiaques parasympathiques (supérieur, moyen, inférieur) et 3 nerfs cardiaques orthosympathiques (supérieur, moyen, inférieur) par coté. Globalement, à droite et à gauche, il y a donc 12 nerfs cardiaques qui convergent vers 2 plexus.

Système parasympathique

  • nerf cardiaque supérieur (ou crânial) :prend naissance à l’extrémité inférieure du ganglion plexiforme, descend collé au nerf vague
  • nerf cardiaque moyen : à partir du nerf récurent (donc plus long à droite qu’à gauche). (en arrière de l’aorte à droite)
  • Nerf cardiaque inférieur : sous nerf récurent (en arrière de l’aorte à droite)
  • Parfois 4ième nerf : Imus. (sous nerf cardiaque inférieur)

Système orthosympathique :

  • nerf cardiaque supérieur : pôle inférieur du ganglion cervicale supérieur
  • nerf cardiaque moyen : pôle inférieur du ganglion cervicale moyen ou branche reliant le ganglion moyen au stellaire.
  • nerf cardiaque inférieur : pôle inférieur du ganglion stellaire

Tous ces nerfs convergent vers 2 plexus :

  • artériel ou antérieur : ganglion de Wrisberg
  • profond ou veineux : plexus de Perman, en arrière de la VCS (seulement nerf inférieur et moyen pour le système para ; système ortho issu du coté droit en particulier)

A partir des plexus naissent des nerfs pour :

  • noeuds du tissus nodal (sinu atrial en particulier), effet modulateur.
  • artères coronaires (suivent les artères), effet dilatateur ou constricteur.

Physiologie :

  • Nerfs vagues : frein vagual permanent : ralentit le rythme, la force de contraction, l’excitabilité du tissu nodal Bradycardie
  • Nerfs orthosympathiques : excitateur : augmente le rythme, la force de contraction, l’excitabilité du tissu nodal Tachycardie
Hit-Parade