Innervation cardiaque

Elle est sous la dépendance de 2 systèmes : intrinsèque et extrinsèque. Le tissu myocardique se contracte de façon rythmique : c’est l’automatisme cardiaque sous la dépendance du système intrinsèque et soutenu par l’extrinsèque.

Le système intrinsèque

Il est formé par le tissu nodal ou système cardionecteur qui va permettre le transfert à partir des pôles que l’on appelle noeuds, de la contraction des parois du coeur.

Organisation du tissu nodal

Voies de conduction

La conduction entre le noeud sinusal et le noeud auriculo ventriculaire se fait à travers la paroi des oreillettes. On distingue cependant 3 voies de conduction privilégiées :

Il existe des voies pathologiques comme le faisceau de Kent qui chinte le noeud auriculo ventriculaire et entraîne une tachycardie (2 contractions rapprochées du ventricule).

Pour la vascularisation des noeuds : cf. ci dessus.

Le système extrinsèque

L’innervation extrinsèque a 2 origines :

Il y a 3 nerfs cardiaques parasympathiques (supérieur, moyen, inférieur) et 3 nerfs cardiaques orthosympathiques (supérieur, moyen, inférieur) par coté. Globalement, à droite et à gauche, il y a donc 12 nerfs cardiaques qui convergent vers 2 plexus.

Système parasympathique

Système orthosympathique :

Tous ces nerfs convergent vers 2 plexus :

A partir des plexus naissent des nerfs pour :

Physiologie :

Pr Gérard Outrequin - Dr Bertrand Boutillier - Toute reproduction interdite

Gestion des cookies - Licence d'utilisation - Mentions légales - Faire un don - Découvrez MedShake !